Au cours des dernières années, le sujet principal de focalisation de la vidéosurveillance a été la migration de l’analogique vers l’IP et sur ce qui était nécessaire pour permettre ce basculement. C’est un sujet important, mais d’autres tendances et technologies apparaissent qui redéfinissent non seulement l’infrastructure derrière la vidéosurveillance, mais également le mode fondamental d’utilisation de cette technologie par les entreprises et les organisations.


Selon l’IHS, plus de 70 % des caméras livrées en 2015 offriront une résolution de l’ordre du mégapixel. Cette évolution se fait pour les raisons suivantes :

  • Amélioration des codecs de compression (H.264)
  • Les réseaux (matériel réseau, serveur et stockage des données) compatibles avec la surveillance IP offrent des performances supérieures et sont spécifiquement fabriqués
  • Une meilleure qualité d’image et des résolutions supérieures produisent des images détaillées plus exploitables.
  • Des performances améliorées des caméras haute résolution par conditions d’éclairage défavorables (par ex., faible luminosité et WDR - Wide Dynamic Range)
  • Coûts de stockage réduits
  • Meilleure couverture, offrant la possibilité de réduire le nombre de caméras


La résolution haute définition est jusqu’à cinq fois supérieure à la résolution analogique standard. Les normes haute définition les plus largement utilisées proviennent de la SMPTE (Society of Motion Picture and Television Engineers) : 296M (720p) et 274M (1080). 296M désigne une résolution de 1280 x 720 pixels avec une haute fidélité de couleurs au format 16:9 et balayage progressif à 25/30 Hz et 50/60 Hz. 274M désigne une résolution de 1920 x 1080 pixels avec une haute fidélité de couleurs au format 16:9 et balayage progressif à 25/30 Hz et 50/60 Hz. Une caméra conforme à une de ces normes correspond à la qualité HDTV et procure les avantages en matière de résolution, fidélité des couleurs et cadences de prise de vue.


De plus les nouvelles normes d’ultra haute définition par SMPTE commencent juste à être introduites sur le marché. Quelques fabricants ont mis en vente ces produits au dernier salon ISC West. Les nouvelles résolutions sont de 4000 et 8000 pixels, même si cette dernière est encore loin de son lancement sur le marché.


L’augmentation des résolutions s’accompagne d’un besoin de renforcement des codecs de compression vidéo pour garantir le respect des exigences en matière de largeur de bande et de stockage des données vidéo. Au début de l’année 2013, le Motion Picture Experts Group (MPEG) et le Video Coding Experts Group (VCEG) ont lancé l’algorithme de codage vidéo haute efficacité (HEVC - High Efficiency Video Coding) ou H.265. Le codec de codage vidéo avancé (AVC - Advanced Video Coding) ou H.264 a été l’un des catalyseurs qui ont permis l’adoption de plus hautes résolutions. On peut maintenant espérer qu’un nouveau codec de compression vidéo tel que H.265 renforce l’efficacité et favorise l’adoption de résolutions plus élevées.


Le mouvement vers la haute résolution et le déclin consécutif de la définition standard se traduit par l’utilisation de résolutions situées quelque part entre la résolution standard et 2 mégapixels ou HDTV 1080p. Les résolutions de cette gamme sont compatibles avec une majorité d’applications finales, avec des résolutions supérieures à 2 mégapixels utilisées dans des applications spécifiques qui nécessitent une résolution élevée (par ex., dans la lecture des plaques d’immatriculation ou autres applications d’image très détaillées). En conséquence, la plupart des fabricants ont abandonné la résolution au profit de la qualité de l’image en développant des caméras réseau offrant des performances renforcées de profondeur de champ, faible luminosité et des applications à gamme dynamique large (WDR)


L’augmentation de la résolution et de la qualité de l’image a également amélioré le niveau de performance des logiciels d’analyse de vidéo. Les manières nouvelles et créatives d’utilisation de la vidéo par la capture et l’analyse de données en temps réel sont essentielles pour la surveillance de situations et la compréhension des comportements. On attend de ce nouveau type d’intelligence — analyse du contenu de vidéo — qu’il représente un marché en croissance avoisinant les 600 millions de livres sterling en 2015.


Il existe actuellement deux types principaux d’analyse vidéo : temps réel et recherche/analyse. L’analyse en temps réel surveille les flux vidéos en direct et déclenche des alarmes instantanées en présence d’une série d’événements prédéfinis. L’analyse recherche/analyse confère à l’utilisateur la capacité d’analyser rapidement des données vidéo archivées d’événements dignes d’intérêt. En fonction de la complexité de l’analyse, la vidéo peut être basée sur la périphérie de réseau ou sur serveur. De nombreuses analyses sur base de périphérie de réseau commencent à s’imposer comme des caractéristiques de détection standard, tels que le sabotage de caméra ou la surveillance de direction. À mesure que la vitesse des processeurs continue d'augmenter, de plus en plus d’analyses vont se déplacer vers les périphériques réseau. L’analyse sur base serveur est plus avancée, en premier lieu parce qu’une plus grande puissance de traitement est disponible et que de nombreux algorithmes analytiques peuvent être exécutés simultanément en plus des quantités massives de données vidéo analysées.


L’analyse vidéo n’est pas la seule chose qui est poussée vers la périphérie réseau. Grâce aux avancées dans les capacités de stockage, les caméras peuvent maintenant enregistrer les données vidéo et audio sur carte SD. Le stockage sur périphérique réseau renforce la fiabilité du système et permet l’enregistrement sans coupure. Le stockage sur périphérique réseau s’avère particulièrement utile pour les applications telles que celles spécifiques aux transports (bus, trains), dans les grandes installations sans fil, et pour fournir une redondance supplémentaire dans les grandes installations métiers critiques avec serveurs de basculement d’enregistrement et dans les petites installations sans serveur de basculement d’enregistrement. De manière très similaire à l’analyse sur périphérique, les améliorations accéléreront uniquement la vitesse d’enregistrement sur périphérique.

Document associé



Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à contacter votre représentant Anixter local ou appelez le 1.877.ANIXTER.