anixter-branding-600

Les informations présentées ici reprennent deux normes : la norme ANSI/TIA-568-C.0 (Generic Telecommunications Cabling for Customer Premises, câblage générique de télécommunications sur les sites clients) utilisée pour les infrastructures de type générique et la norme ANSI/TIA-568-C.1 (Commercial Building Telecommunications Cabling Standard, norme de câblage pour les télécommunications des bâtiments commerciaux) généralement utilisée dans les infrastructures des bâtiments commerciaux typiques.

Les six sous-systèmes d'un système de câblage structuré

1. Installations d'entrée (IE)

Les installations d'entrée contiennent les câbles, le ou les point(s) de démarcation du réseau, le matériel de connexion, les dispositifs de protection et les autres équipements qui assurent la connexion au fournisseur d'accès (FA) ou au câblage réseau privé. Ce sous-système inclut les connexions entre les installations extérieures et le câblage de construction du bâtiment.

2. Local technique (LT)

Espace de centralisation des équipements de télécommunications dont les conditions environnementales sont contrôlées, cette installation est généralement plus complexe qu'une salle de télécommunications (ST) ou un boîtier de télécommunications (BT). En général, le local technique abrite le répartiteur principal (RP) [Distributeur C] et parfois aussi le répartiteur de bâtiment (RB) [Distributeur B], le répartiteur horizontal (RH) [Distributeur A], voire les deux.

3. Câblage de rocade

Le câblage de rocade permet de connecter entre eux les salles de télécommunications, les locaux techniques, les espaces de fournisseur d'accès (FA) et les installations d'entrée. Le câblage de rocade est divisé en deux sous-systèmes :

  • Sous-système de câblage 2 – le câblage de rocade entre le répartiteur horizontal (RH) [Distributeur A (DA)] et le répartiteur de bâtiment (RB) [Distributeur B (DB)]
  • Sous-système de câblage 3 – le câblage de rocade entre un répartiteur de bâtiment
    (RB) [Distributeur B (DB)] et le répartiteur principal (RP) [Distributeur C (DC)]
    Câblage reconnu :
  • Câblage à paire torsadée 100 ohms : catégorie 3, catégorie 5e, catégorie 6 ou catégorie 6A
  • Câblage fibre optique multimode : fibre optique 50/125 μm optimisée pour le laser de longueur d'onde 850 nm recommandée ; fibre optique 62,5/125 μm et 50/125 μm acceptée
  • Câblage à fibre optique monomode
4. Salle de télécommunications (ST) et Boîtier de télécommunications (BT)

Une ST ou un BT abritent les raccordements entre les câbles horizontaux et de rocade et le matériel de connexion, notamment les cavaliers et les cordons de brassage. Ils peuvent également contenir le RB ou le RP de différentes portions du système de câblage de rocade. En outre, la ST et le BT permettent d'abriter dans un environnement contrôlé les équipements de télécommunications, le matériel de connexion et les boîtiers d'épissure qui desservent une partie du bâtiment.

L'utilisation des boîtiers de télécommunications (BT) doit être réservée pour un déploiement dans des conditions spécifiques et non pour une utilisation généralisée. Les BT conviennent pour des zones plus réduites que celles desservies par les ST. Elles peuvent être utilisées en complément de la règle qui veut "une ST par étage" minimum.

5. Câblage horizontal – (Sous-système de câblage 1)

Le système de câblage horizontal s'étend de la prise informatique de télécommunications de la zone de travail jusqu'à la salle de télécommunications (ST) ou au boîtier de télécommunications (BT). Il inclut les câbles horizontaux, les connexions mécaniques, les cavaliers et les cordons de brassage situés dans la ST ou dans le BT et il peut incorporer des groupes de prises de télécommunications multi-utilisateurs (MUTOA) et des points de consolidation (PC). Les câbles horizontaux doivent mesurer au maximum 90 m (295 ft) de long, peu importe le type de support. En cas de déploiement de MUTOA, la longueur maximale des câbles cuivre à paire torsadée horizontaux symétriques doit être réduite.

Câblage reconnu :

Câbles horizontaux distances maximum et prises informatiques
6. Zone de travail

Les composants de la zone de travail (ZT) s'étendent de la prise de télécommunication/des connecteurs du système de câblage horizontal jusqu'aux équipements de la ZT.

Un minimum de deux prises de télécommunications (liaisons permanentes) doit être mis à disposition dans chaque zone de travail. Le cas échéant, les groupes de prises de télécommunications multi-utilisateurs (MUTOA) font partie de la ZT.

Articles connexes


<hr>


TechBrief