Vidéo d'information sur quand utiliser un commutateur managé ou non managé

Dan French, de l'équipe de marketing et de communication industrielle d'Anixter, vous aide à choisir les techniques de redondance de réseau qui vous conviennent.





Ecoutez Dan

Transcription vidéo réseaux redondants

Bonjour, je m'appelle Dan French de l'équipe marketing de communication et de contrôle industriel d'Anixter.

 

L'utilisation d'Ethernet dans les environnements industriels a fait pesé un poids supplémentaire sur la fiabilité et la robustesse du réseau. Même avec des équipements de réseau et des câblages dédiés et plus robustes, plus de 70 pour cent des pannes de réseau surviennent au niveau du support et du matériel de réseau. C'est-à-dire que la majorité des pannes de réseau surviennent au niveau des câbles, connecteurs et commutateurs. C'est pourquoi la présence d'un réseau redondant est essentielle. L'objectif de cette vidéo est de vous aider à choisir les techniques de redondance de réseau dont vous avez besoin, en sélectionnant parmi les coûts de mise en œuvre, la complexité et la vitesse de récupération.

 

Il existe des douzaines de techniques de rétablissement. La plupart d'entre elles sont des systèmes propriétaires. Elles sont chères à mettre en œuvre et difficiles à étendre. Chez Anixter, nous nous concentrons sur les technologies classiques, car elles offrent aux utilisateurs la liberté de choisir parmi les meilleurs fabricants et les meilleures capacités d'extension et de dépannage des réseaux.

 

Les techniques redondantes les plus communes actuellement mises en œuvre sont Rapid Spanning Tree ou RSTP, les Media Redundancy Protocol ou MRP, Fast-Media Redundancy Protocol ou Fast-MRP, Parallel Redundancy Protocol ou PRP et High Available Seamless Ring HSR.

 

Les temps de récupération et les techniques de mise en œuvre de ces technologies de réseau peuvent fortement varier. Rapid Spanning Tree ou RSTP est l'une des méthodes de redondance les plus courantes. Ceci est lié à sa souplesse de mise en œuvre, celui-ci pouvant être utilisé sur un réseau maillé. Les réseaux RSTP peuvent également être utilisés pour éviter les défaillances multiples sur un réseau. Les principaux inconvénients sont les limitations de la taille du réseau et la vitesse de récupération. Les vitesses de récupération nécessiter 2 secondes pour rétablir la connexion, alors que les réseaux sont limités à 40 bonds.

 

Media Redundancy Protocol ou MRP et Fast-MRP sont des standards mis au point par Hirschmann pour les réseaux annulaires. Ils s'avèrent utiles lorsque des temps de récupération plus rapides et plus fiables sont nécessaires. Le MRP ne peut être utilisé que dans les topologies annulaires avec jusqu'à 200 commutateurs par réseau. Les temps de récupération standard sont de 30 ms pour un réseau de 50 commutateurs et de 80 ms pour un réseau de 200 commutateurs.

 

Les méthodes RSTP et Ring sont communément utilisées, car elles ont déjà une large base d'installation et la plupart des applications peuvent tolérer une courte interruption de réseau de moins d'une seconde. Elles peuvent aussi être utilisées pour améliorer sensiblement une résilience du réseau à moindre coût – la plupart du temps seule la pose d'un simple câble supplémentaire est nécessaire. Dans les applications où le contrôle de haute vitesse est effectué localement, ces temps de récupération de réseau relativement brefs peuvent être tolérés.

 

Parallel Redundancy Protocol et High Available Seamless Ring (HSR) sont tous deux des protocoles avec un temps de récupération nul. Tous deux sont prévus pour envoyer des paquets en double de l'appareil émetteur aux appareils récepteurs par le biais de chemins séparés. Le PRP envoie les paquets en double par deux réseaux indépendants. La livraison des paquets est assurée car en cas de défaillance catastrophique d'un réseau, l'autre continue de fonctionner.

 

Le HSR est utilisé dans les topologies en anneau avec des paquets envoyés dans deux sens différents sur le réseau annulaire. Les inconvénients de ces technologies de réseau sont la complexité accrue, les coûts du matériel et la génération d'un trafic de réseau plus important. Ces technologies sont nécessaires pour les applications où même un court retard dans le flux des données peut coûter cher, comme pour le suivi et la traçabilité de l'acquisition des données à haute vitesse ou le contrôle critique.

 

Le Parallel Redundancy Protocol peut également être utilisé sans fil. Cela peut être utile pour les applications mobiles lorsque les câbles sont sujets à une usure accrue du fait des opérations de flexion ou lorsque le risque qu'ils soient endommagés est élevé.

 

Ainsi se termine notre vidéo de la série des séquences d'information. J'espère qu'elle vous aura été utile et vous aidera à sélectionner la technologie la mieux adaptée à votre application. Pour toute question, n'hésitez pas à demander à un expert ou à contacter votre représentant Anixter. Nous vous remercions pour votre attention !