électriques-lignes-neige-600 x 150

En avance sur la tempête  : comment les fournisseurs de services publics peuvent réduire les temps d’arrêt pendant les tempêtes

Le 22 janvier 2016, le premier flocon de neige est tombé dans ce qui est considéré comme un des blizzards les plus dévastateurs de la Côte est de ces dernières années. Jusqu'à 40 pouces de neige a été enregistré à Glengary, Virginie-Occidentale. Les états d’urgence ont été déclarés en Géorgie, au Tennessee, en Pennsylvanie, au Maryland, au Kentucky, en Caroline du Nord, au New Jersey, au Delaware, dans l'état de New York, en Virginie et en Virginie-occidentale. Plus de 74 000 personnes ont perdu du courant. 1 heureusement rien de tout cela fut une surprise pour les services publics locaux, qui ont su bien à l’avance le trajet possible et les implications de l' immense tempête. Les préavis d’éventuelles pannes causées par la tempête ont été améliorés par des systèmes de modélisation météo à la fina pointe de la technologie, qui peuvent aider à identifier les impacts sur le territoire et de prévoir le nombre de lieux en panne et les clients touchés. 2

Aussi tôt qu'une semaine avant que le blizzard ne frappe, des camions ont été déployées avec des fournitures de tempête, des ensembles et un inventaire supplémentaire pour garder les services publics touchés bien approvisionnés par le week-end enneigé. Le calendrier de ce type de déploiement est critique, dit Joe D'Orazio. « La planification initiale est plus importante que jamais parce que la technologie d’aujourd'hui facilite la prédiction du moment, du lieu et de la façon dont frapperont les tempêtes, » explique-t-il. « L’astuce est de s’assurer que les fournitures soient prêtes à partir tout aussi rapidement. Vous ne pouvez pas livrer les fournitures qui ne sont pas prêts à être déplacées. » D'Orazio souligne trois façons qu'ont les services publics de rester à l'avance des tempêtes dans l’environnement de haute technologie, fortement prédictive d’aujourd'hui  : un entrepôsage virtuel, une logistique et un suivi de pointe et un entretien et des services continus.

Entreposage virtuel

Il est important d’identifier quels éléments critiques aux tempêtes vous pourriez avoir besoin, tels que les génératrices, les transformateurs et les disjoncteurs. Mais que se passe-t-il lorsque la demande pour certains articles dépasse l’approvisionnement? « C’est une domaine dans lequel la technologie de pointe s’améliore vraiment, » dit D'Orazio. « Avec l’entrepôt virtuel, lses services publics sont en mesure de « regarder » en temps réel dans l’inventaire de leur entrepôt le plus proche. S’ils ne trouvent pas ce qu’ils recherchent, ils peuvent tout aussi bien regarder dans les inventaires d’autres entrepôts à travers la région. Grâce à une planification avancée, ces articles peuvent se trouver là où ils doivent être bien à l’avance. Nous apportons aux fabricants les planifications de tempête à l'avance, souvent plusieurs mois avant la saison des tempêtes, afin qu’ils puissent aider à combler les lacunes d'approvisionnement éventuelles, » ajoute-t-il. « Fabricants et fournisseurs devraient aller en mode préparation de tempête tout comme les services publics. Ils devraient être disponibles vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour satisfaire les besoins d’inventaire. »

Suivi et logistique à la fine pointe

L’ironie de la préparation pour la tempête, c’est qu’il est possible de se mobiliser trop rapidement. « Il peut être facile d'assumer qu’une fois qu’une tempête est prévue pour frapper une certaine zone, les fournitures devraient être déplacées là aussi rapidement que possible », dit D'Orazio. « Mais les tempêtes, en particulier les ouragans et tempêtes tropicales, changent de cours. Vous pouvez soudainement constater que vous avez entreposé au mauvais endroit avec peu ou pas de temps pour corriger cette erreur. Le calendrier doit être juste à point. » Une fois qu'on est relativement sûr de pouvoir déployer les fournitures, les systèmes de logistique et de suivi de pointe offrent une précieuse fenêtre sur le moment exact où elles vont arriver. « Nous avons maintenant un suivi GPS en temps réel des camions d’approvisionnement. Les services publics peuvent voir si un camion est à cinq milles de là, ou juste en bas de la rue », explique D'Orazio. « En cas de tempête, il s’agit d’informations critiques. Les équipes qui travaillent dans des conditions défavorables doivent savoir exactement quand arrivera ce prochain camion. Les minutes sont importantes. »

Maintenance et services continus

Les mesures d'entretien aussi simples que de garder des branches d’arbres taillées autour des lignes électriques et aussi vaste que de solidifier les réseaux du système et le remplacement des infrastructures vieillissantes sont aussi importantes que jamais et doivent être traités sur une base continue. Les autres mesures de précaution, comme la planification des kits de tempête et la préparation des listes de contrôle de sécurité, sont également importants à faire quand il fait beau. « Le calendrier, c'est tout », conclut D'Orazio. « Tout ce qui peut être fait sur une base continue ou à l’avance doit l'être. Laissez les préparatifs de dernière minute pour ces détails plus précis comme exactement combien de matériaux sont nécessaires dans précisément quels endroits. »

Rester un pas en avance sur les tempêtes devient plus facile à masure que la technologie continue de s’améliorer. Le mois dernier, la NASA et la NOAA a lancé GOES-R, le satellite météo aux meilleures capacités scientifiques à jamais s'être envolé en orbite.  GOES-R peut prendre des photos aussi souvent que toutes les 30 secondes, beaucoup plus rapidement que les intervalles de plusieurs minutes des satellites actuels, - lui permettant de suivre l’évolution en développement de tempêtes de neige, d'orages, d'ouragans et d'autres tempêtes violentes. Cette nouvelle technologie peut aider les prestataires de services publics et intervenants d’urgence à mieux se préparer pour déployer les ressources à l'approche d'une tempête. 3

En outre, les États-Unis vont ajouter un nouveau superordinateur pour prévoir les tempêtes à leur boîte à outils en 2017. Le superordinateur, Cheyenne, est capable de 5,3 Billiards de calculs par seconde et a un énorme 313 téraoctets de mémoire de stockage. Toute cette puissance sera dirigé vers la prédiction exacte des phénomènes météorologiques violents et l’avenir du climat sur la Terre. 4


Sources  :

1. http://www.cnn.com/2016/01/23/us/weather-winter-snowstorm/

2. http://www.intelligentutility.com/article/14/02/staying-ahead-storm-how-utilities-are-improving-outage-preparation

3. http://www.nature.com/news/us-to-launch-its-most-advanced-weather-satellite-yet-1,21

4. http://www.newsweek.com/ supercalculateur-cheyenne-storm prediction-ncar-415235