Assurer la sécurité des monteurs de lignes dans des conditions hivernales rigoureuses

monteur de lignes en hiver

Personne ne comprend mieux la force incroyable de Mère Nature qu'un monteur de ligne travaillant dans des conditions hivernales rigoureuses. Tout comme les pompiers qui courent à travers des bâtiments en flammes alors que les autres s'échappent, les monteurs de ligne sont appelés à travailler dans des conditions tout aussi difficiles alors que d'autres restent à l'abri, comme dans le cas des froids extrêmes.

Pour aider à garder ces « héros » en sécurité, commencez la saison hivernale par une présentation sur le temps froid. Ces présentations devraient couvrir les domaines suivants  :

Dans le camion

Les inspections doivent garantir que les freins sont symétriques, qu'il y a de l'antigel à bord, que les batteries sont chargées, que la profondeur de bande de roulement des pneus est appropriée, que les dégivreurs sont en bon état et que tous les autres problèmes d'entretien ayant pu être négligés pendant les mois chauds sont réglés. De plus, chaque camion devrait avoir une trousse d'urgence comprenant des articles comme des fournitures de premiers soins, des câbles de démarrage, des torches, du liquide lave-glace, de l'eau embouteillée et des aliments énergétiques non périssables pré-emballés.

Vêtements

Il est bien connu que les matériaux synthétiques comme le molleton fonctionnent de manière optimale pour garder la chaleur corporelle à l'intérieur et l'air froid à l'extérieur. Mais pour les monteurs de lignes, s'habiller avec des couches supplémentaires de vêtements high-tech dernier cri n'est pas aussi simple que cela puisse paraître. Les nouvelles normes de l'OSHA obligent les employeurs à s'assurer que les employés qui sont exposés à des dangers ou des risques de flammes ou d'arcs électriques, comme dans le cas des monteurs de lignes, ne portent pas de vêtements qui pourraient fondre sur la peau. Ceci inclut les vêtements fabriqués à partir de certains types de matériaux synthétiques. De plus, les employeurs doivent maintenant fournir ces vêtements (les monteurs de lignes ne doivent jamais porter leurs propres vestes, écharpes, chapeaux ou gants).1

Hydratation

La déshydratation est tout aussi dangereuse en hiver qu'en été, d'autant plus que l'air froid est beaucoup plus sec que l'air normal. Une étude de l'Université du New Hampshire a révélé que des déficits en fluides de 3 à 8 % de la masse corporelle ont été signalés chez les individus travaillant dans des environnements froids. L'étude a révélé une raison cachée pour laquelle il est plus facile de se déshydrater par temps froid que par temps chaud : la perte de liquide de notre corps, qui déclenche la soif par temps chaud, n'entraîne pas la même réponse lorsque les températures chutent.2

Signes de détresse

Les monteurs de lignes doivent être informés des signes avant-coureurs, non seulement pour la déshydratation, mais aussi pour l'hypothermie et les engelures. Par exemple, lorsque l'hypothermie s'installe, les frissons s'arrêtent et le travailleur peut commencer à perdre de sa coordination. Dans le cas des engelures, la peau rougie commencera à développer des plaques grises ou blanches et un certain engourdissement peut se faire sentir.3

La liste de contrôle de sécurité de l'OSHA pour l'hiver

  • Connaître les symptômes du stress dû au froid (déshydratation, hypothermie et engelure) et la façon de les surveiller
  • Toujours s'habiller de manière appropriée pour le froid (en conformité avec les normes de réglementation)
  • Rester au sec dans le froid car l'humidité, par exemple la transpiration, peut augmenter le taux de perte de chaleur du corps
  • Garder des vêtements additionnels (y compris des sous-vêtements) à portée de main au cas où vos vêtements seraient mouillés
  • Boire des liquides chauds et sucrées (sans alcool)
  • Utilisez des contrôles appropriés, des pratiques de travail sécuritaires et l'équipement de protection individuelle (EPI) fourni par l'employé3

Les conditions hivernales représentent un grave danger. Gardez les monteurs de lignes en sécurité en leur rappelant de respecter ces simples précautions car ces derniers doivent travailler dans des conditions difficiles que le reste d'entre nous peut heureusement éviter.

Sources  :

1. OSHA

2. OSHA

3. Université du New Hampshire