Mise à jour des articles Ethernet paire unique

Andy Jimenez, vice-président de la technologie chez Anixter, fait le point sur les efforts de l'équipe de travail IEEE 802,3cg pour l'élaboration d'une norme de paire torsadée simple 10 Mb/s, et sur ce qui fait des paires simples Ethernet la voie de l'avenir.

Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez notre TECHbrief sur les paires Ethernet simples.

 

Transcription  : Mise à jour sur l'Ethernet à paire simple

Bonjour, je me présente, Andy Jimenez.

La portée physique du câble à paire torsadée de catégorie nominale a été limitée à 100 mètres, mais de nombreuses applications industrielles et dans le bâtiment commercial couvrent des distances bien plus grandes, comme dans le cas du contrôle du traitement, de l'éclairage intelligent, de la sécurité physique sur IP et de l'automatisation du bâtiment. Il ne s'agit que de quelques exemples d’applications qui peuvent tirer profit d’une norme qui offre un soutien à distance basé sur Ethernet de plus de 100 mètres pour acheminer tant les données que les faibles puissances vers des périphériques finaux.

La bonne nouvelle est qu’un groupe de travail IEEE travaille déjà à l’élaboration de cette nouvelle norme. Il porte le nom de norme IEEE 802,3cg sur la paire torsadée simple 10 Mb/s et il permettra la mise sur pied d'un réseau unifié, basé sur Ethernet à paires simples en tant qu'alternative au bus de terrain et au bus en série, extrêmement fragmentés, que nous voyons aujourd'hui.

Il y a quelques raisons qui font que le groupe de travail IEEE œuvre sur la paire simple  :

Tout d’abord, il augmente les capacités de données et d’alimentation. L'Ethernet à paire simple a le potentiel de soutenir des vitesses de 1 Go/s. Le câblage à paire simple exploite également les normes d'alimentation sur Ethernet 802,3 existantes pour couvrir un large éventail de périphériques qui ont besoin d'alimentation et de données.

La proposition actuelle nécessite une prise en charge de 10 Mo/s dans les secteurs de l'automobile et industriel sur un câblage simple équilibré de paire torsadée qui s'étend sur au moins 1 kilomètres. La norme précise également une ou plusieurs techniques de distribution électrique optionnelles pour une utilisation sur le 10 Mo/s simple équilibré torsadé des segments de lien. Les propositions préliminaires cherchent à offrir environ 13 watts de puissance aux appareils électriques avec une distance de câblage installée ne dépassant pas 1 kilomètre.

La deuxième raison est l’utilisation efficace de l’espace et des ressources budgétaires  : le câblage à paire simple représente seulement 25 % de la masse et du poids de l'Ethernet classique à quatre paires. Il peut aider à soulager la congestion dans les voies câblées et ajouter des options de routage additionnelles, y compris le raccordement à des appareils plus petits de haute densité.

Et enfin, il y a la question de la sécurité des données. La protection du réseau constitue un défi majeur; les applications IEEE 802,3 comprennent des fonctionnalités de sécurité intégrées qui offrent des communications sécurisées. Bien que l'Ethernet à paire simple n’offre pas le débit de données élevé et à distance du classique Ethernet à quatre paires, il présente néanmoins une solution compacte et rentable pour les périphériques branchés.

Pour en savoir plus sur l'Ethernet à paire simple, consultez notre TECHbrief sur ce sujet et parlez-en à votre représentant Anixter local.

Sociétés liées

TECHbrief  : Retour vers le futur  : La voie vers l'Ethernet à paire simple